Barnhominum : Exposition au Passage Pellieux

Barnhominum : Exposition au Passage Pellieux

Barnhominum, une série de costumes pour phénomènes humains, créés à l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis en 2011.
Ces costumes sont directement inspirés par le Livre Saltimbanques

de Emmanuelle Houdart et Marie Desplechin.
Emmanuelle Houdart dessine une galerie de portraits saisissants et somptueux, de femmes à barbe, hommes-troncs ou encore sœurs siamoises : tous des êtres extraordinaires et fascinants. Et Marie Desplechin livre les destins forcément hors normes de ces étonnants artistes.
D’un récit de vie rocambolesque à l’autre, elles tissent les liens qui unissent ces saltimbanques. Toutes deux racontent ce cirque, avec un humour tendre et une profonde poésie.
Un album époustouflant où l’on voit que, si vivre et créer ne font qu’un, merveilleux et monstrueux ne font qu’un également.

Extrait du site des éditions Thierry Magnier.

Emmanuelle Houdart réalise un livre par an, l’année qui précède Saltimbanques, elle travaille sur Garde Robe, un livre pour adultes, où l’illustratrice met le corps à nu littéralement pour exprimer des vérités cachées. En styliste infernale, elle y crée des toilettes somptueusement cauchemardesques.
Forte de cette expérience, elle veut réutiliser ses acquis, faire plus grand. Elle a l’idée de travailler sur de grands modèles pour changer ses habitudes, et pour montrer ses idées de façon plus visible.
Elle aime les sujets incertains, tel la mort, la maladie, la difformité. Sa création lui permet d’exorciser ses angoisses. Pour créer, Emmanuelle Houdart a besoin d’un projet qui résiste, qui lui semble d’une importance vitale pour elle. Le sujet qui a inspiré Saltimbanques est celui de la tolérance, du regard de l’autre qui rend beau ou monstrueux.
Le livre devait s’appeler « curiosités », l’idée est de faire une galerie de personnages avec un texte sur eux en regard. Emmanuelle Houdart va chercher du côté du cirque traditionnel, celui avec ses foires aux monstres très en vogue au XIXème siècle.
Emmanuelle Houdart crée les dessins, elle fait appel à Marie Desplechin pour écrire la vie de ces personnages.
Barnhominum est une expérience unique pour l’illustratrice, ses dessins sont transposés en 3D et deviennent réels, tangibles.
Les costumes ont été dessinés par Emmanuelle Houdart et réalisés par Angélique Calfati, costumière en partenariat avec les professeurs et étudiants du lycée technique de prêt-à-porter Bartholdi de Saint-Denis (93).
Ils ont été présentés la première fois lors d’un défilé au Salon du Livre et de la presse jeunesse de Saint Denis en 2011.