Comment une si petite noisette peut déclencher un conflit planétaire ?

Comment une si petite noisette peut déclencher un conflit planétaire ?
Sylvain ALZIAL, Sébastien TOUACHE (ill), Une si petite noisette, ed. Les Fourmies Rouges, 2015, 32p

Sylvain ALZIAL, Sébastien TOUACHE (ill), Une si petite noisette, ed. Les Fourmies Rouges, 2015, 32p

 

À partir de 5 ans

Thèmes : Guerre – Origine des conflits – Animaux – Répétition

Condensé pour pressés : Un homme traverse le village, il porte sur son dos un gros sac de noisettes, Une fourmi, bien cachée, voit alors une noisette tombée au sol, toute joyeuse elle s’en empare, Hélas, ce fruit va devenir l’objet de toutes les convoitises.


Sylvain Alzial (Auteur)

Documentaliste à Radio France et producteur d’émissions à France Culture. Passionné par les cultures traditionnelles, il écrit également des adaptations de contes. Il s’inspire ici d’une histoire traditionnelle thaïlandaise.

Sébastien Touache (Illustrateur)
Invité de ce 31è Salon.

Se passionne dès son enfance pour l’image dessinée, Après un séjour en Afrique, il étudie les Arts Appliqués, Membre du collectif Jeanspézial, il illustre ici son premier album jeunesse en solo.


  CRITIQUE

 

Une noisette tombe du sac d’un homme. Cette perte, minime, va engager une sacrée histoire. Dans un crescendo implacable veulent s’en emparer tour à tour, la fourmi, le lézard, le chien, l’ours, le maître du chien, la dresseuse d’ours !

C’est la bataille rangée, c’est la guerre totale jusqu’à l’épuisement des combattants ! Après il ne reste plus qu’à faire la paix, s’embrasser et reconstruire les maisons détruites, La petite fourmi peut ressortir de son trou.

Sébastien Touache illustre cette histoire avec beaucoup d’humour, Cadres et personnages m’ont fait penser à des jouets playmobils et chaque page contient une quantité de détails très drôles.

Les pensées des personnages, animaux et végétaux, sont explicitées par de petits dessins comme dans la BD. Surtout les grands à-plats de couleur et les formes géométriques variées attirent l’œil et plaisent aux jeunes lecteurs.

Conclusion : un traitement ludique pour un sujet grave qui permet différents niveaux de lecture.

 Marie- Claire.
Passionnée de littérature, je trouve du plaisir
à découvrir des albums jeunesse, Lectrice pour
Val de Lire, j’ai eu l’occasion de lire cet ouvrage
à des enfants de 7-8 ans et de 11 ans. Ils ont aimé
l’histoire, le rythme et les couleurs vives.

 

 

ACTUALITÉS SALON

Sébastien Touache ouvrira ce 31è Salon du livre de jeunesse en faisant une performance peinture lors de la soirée Slam de ce soir, à partir de 20h30, sur la scène de la salle des fêtes.

Il sera avant, et demain au stand du libraire L’Ange bleu.