Coup de coeur pour Les deux grenouilles à grande bouche par François Baudouin

Coup de coeur pour Les deux grenouilles à grande bouche par François Baudouin

J’ai récemment découvert l’album intitulé : « LES DEUX GRENOUILLES A GRANDE BOUCHE » de PIERRE DELYE (texte) et CECILE HUDRISIER (illustrations) aux éditions DIDIER JEUNESSE.

L’intérêt de cet album réside dans le fait que, dès la première page, les auteurs font référence à un autre album « LA GRENOUILLE QUI AVAIT UNE GRANDE BOUCHE » de KEITH FAULKNER et JONATHAN LAMBERT aux éditions CASTERMAN.

Et puis en cherchant un peu, je me suis aperçu qu’il existait encore une troisième version : « GRANDE BOUCHE » d’ANTONIN LOUCHARD aux éditions SEUIL JEUNESSE.

Cela m’a permis de visiter aussi ces deux autres histoires et de les déguster à pleine bouche en faisant des liens.

Alors, de quoi s’agit-il ?

Les auteurs ne se contentent donc plus d’une seule grenouille, mais ils passent à la vitesse supérieure en racontant l’histoire de deux grenouilles à grande bouche au moment où la terre est recouverte entièrement par les eaux : le déluge !

La pluie tombe sans arrêt depuis plusieurs semaines, “la baignoire des nuages déborde…”, ce qui rend nos deux grenouilles complètement euphoriques ; elles chantent sous la pluie : “il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille !”

Quelqu’un d’intelligent construit un bateau pour recueillir tous les animaux : les beaux, les bizarres, les pénibles, les terribles et même les pires : nos deux grenouilles à grande bouche.

Elles sont impertinentes, farceuses, elles se réjouissent de tout, elles chantent sans arrêt, ce qui énerve tout le monde ; bref, ce sont deux petites pestes.

L’album est truffé de jolies phrases amusantes ou de petits jeux de mots comme celui-ci : “un bateau pas que beau” ; ou celui-ci : “le capitaine commande et la mère veille”, ou encore : “les hiboux font passer des nuits blanches à ceux qui leur font passer des jours noirs…”

Les illustrations sont superbes, pleines d’humour également : les animaux sont serrés, pas très bien installés, ils ont le mal de mer… Un tigre se lime les griffes, un autre compte les jours en traçant avec sa griffe de petits bâtons sur la coque du navire… Les ratons-laveurs font leur lessive dans un baquet… Le pic-vert a écrit SOS avec son bec sur la paroi du bateau…

On s’amuse beaucoup en lisant cet album, on revisite quelques chansons de notre enfance, on prend du plaisir à découvrir et redécouvrir ce que ces deux grenouilles vont encore inventer pour taquiner l’équipage de ce “petit navire qui n’avait ja-ja jamais navigué ohé ohééé !”

A lire sans modération à plusieurs, en chantant, en s’amusant ; même les adultes sont attentifs et attendent la suite !

Bonne découverte et bonne lecture.