Coup de cœur pour Tout là-haut de Morgane de Cadier et Florian Pigé par Marie-Claire Degrave

Coup de cœur pour Tout là-haut de Morgane de Cadier et Florian Pigé par Marie-Claire Degrave

Qu’y-a-t-il tout là-haut ? De drôles de bêtes rondes et colorées qui survolent la banquise ! Nez en l’air, les ours blancs les regardent et, curieux, voudraient les attraper.

Comment s’y prendre ? Chacun propose une solution : lancer des boules de neige, s’envoyer en l’air le plus loin possible, monter sur la plus haute montagne, rien n’y fait. Alors l’un d’eux propose de faire une pyramide sur le sommet de la montagne et hop… il attrape la bête en vol qui entraîne avec elle tous les autres ours avant de retomber sur le sol : de la bête ainsi capturée, – les enfants vont vite reconnaître une montgolfière – sort un homme, très fâché. Heureusement, il comprend vite que les ours sont simplement curieux et, comme ils veulent eux aussi voyager, il fait venir ses amis. Les montgolfières envahissent la page et ensemble, par couple homme/ours, partent découvrir le monde.

L’histoire est belle : chaque ours a son importance dans le groupe, le plus sage, le plus petit, le plus malin, le plus gros… mais c’est tellement plus efficace quand on unit ses forces ! Les illustrations sont amusantes et jouent sur les contrastes. L’univers de la banquise est rendu par des formes géométriques et verticales opposées aux rondeurs des montgolfières. D’un côté le blanc des ours, de la neige, des oiseaux et le gris des monts, de l’autre les couleurs chaudes et diverses des ballons. Le dessin est stylisé, les ours souvent de profil et cadrés en plan américain ont un petit air étonné et semblent malhabiles. Enfin tout concourt à entraîner le regard de l’enfant « tout là-haut ».

C’est un album optimiste qui rappelle que lire, c’est découvrir le monde…

Tout là-haut, écrit par Morgane de Cadier et illustré par Florian Pigé (invité du salon 2019), éditions HongFei Cultures, 2015