EBEN ou la colonisation sauvage

EBEN ou la colonisation sauvage
Elise FONTENAILLE-N’DIAYE, Eben, ou les yeux de la nuit, Rouergue, 2015, 57p

Elise FONTENAILLE-N’DIAYE, Eben, ou les yeux de la nuit, Rouergue, 2015, 57p

 

À partir de 14 ans pour les moins sensibles.
Les adultes peuvent aussi apprécier.

Thèmes : Adolescence – Racisme – Exploitation – Recherche du passé – Passé tragique

Condensé pour pressés : Un adolescent namibien part à la recherche de son passé. Il y découvrira l’histoire tragique de son pays et la raison imprévue de ses yeux bleus.


Elise Fontenaille  (Auteure)

Après des études de sociologie et d’ethnologie, devient journaliste et commencera par exercer comme attachée de presse au consul de France, au Canada. Revenue en France, c’est dans plusieurs journaux dont Actuel, qu’elle utilisera sa plume. Une période de chômage lui offre l’occasion d’écrire son premier roman, La gommeuse, en 1997. Souvent inspirés par l’Histoire (comme l’Enfant rouge en 2002) ou les faits divers (Les Trois soeurs et le Dictateur en 2013), ses romans se succèderont régulièrement et plusieurs d’entre eux obtiendront des récompenses. D’une écriture sobre et douce, empreinte de poésie, elle nous offre pourtant des histoires tragiques et terribles, signe d’un engagement sincère.


CRITIQUE

 

La recherche du passé permet de se construire au travers de ses origines.

Mais qu’en est-il lorsque ce passé est une porte sur l’innommable ? Faut-il nier le réel, l’enfouir, ne jamais en parler ?

Comment vivre lorsque soi-même on est issu d’un acte irréversible et irréparable ?

Comment surmonter sa souffrance, se reconstruire ?

C’est un livre sur la résilience et qui, au passage, soulève le voile sur un passé brutal et méconnu de la Namibie que certains auraient aimé laisser dans l’oubli à tout jamais. Un livre pour ne pas oublier la barbarie afin de la dépasser. Vivre c’est se tourner vers l’avenir sans renier son passé.

J’ai apprécié ce conte ciselé, pour ados et plus grands, dont l’écriture est touchante, dynamique, envoûtante et parfois poétique.

 

Frédéric.
C’est peu dire que la lecture me permet de m’évader
et de découvrir le monde au travers des mots. Chaque
livre est une porte mystérieuse aux gonds grinçants
derrière laquelle tout est possible. Lecteur régulier depuis
de nombreuses années, j’apprécie les différents genres
de littérature.

 

ACTUALITÉS SALON

Elise Fontenaille vous attend sur le stand de la librairie Chantelivre jusqu’à dimanche.

Elle fera une lecture toute à l’heure, à 16 h, dans la salle des contes, prévue à partir de 7 ans.

Leave a Reply